loader image

Les meilleurs clips vidéo animés en motion design

Pour continuer sur notre lancée des meilleures vidéos en motion design, nous allons aujourd’hui aborder les clips musicaux. Ainsi, vous trouverez ci-dessous les meilleurs clips vidéo animés en motion design, le tout, récolté par nos soins. Si vous pensez que nous sommes passés à côté d’un chef-d’œuvre, n’hésitez pas à nous le faire savoir.

 

 

Not ur GF, Etta Bond & Raf Riley – Clip animé en motion design

 

Not UR GF (Not Your Girlfriend = pas ta petite amie) est un clip animé de 2020 tiré du single d’Etta Bond et Raf Riley, deux artistes londoniens. On y découvre une femme indépendante et un homme prêt à tout pour elle. Ce clip de 2 minutes et 46 secondes nous emmène dans un univers cartoon en 2D, avec des couleurs dominantes bleu et rose.

On aime le style un peu psychédélique, la colorimétrie et le design épuré. Le clip a été réalisé par Everyone’s Favorite.

 

Daft Punk, One More Time

 

On ne présente plus les Daft Punk, qui ont su au fil des années nous proposer des clips musicaux aussi originaux les uns que les autres. Le nom du groupe date par ailleurs de 1993. Une critique du magazine britannique Melody Maker avait qualifié leur musique de « daft punky trash ». Cela aura inspiré le nom « Daft Punk », soit « Punk Idiot ».

One More Time est le premier single extrait de l’album « Discovery » sorti le 13 novembre 2000 par le groupe de musique électronique français.

Le clip de One More Time est un court-métrage d’animation réalisé par Leiji Matsumoto. Il fait figure d’introduction dans le film d’animation Interstella 5555 : The Story of the Secret Star System.

Interstella 5555: The Story of the Secret Star System sorti en 2003 qui raconte l’histoire rétrospective d’un groupe de musiciens extra-terrestres transformés en humains et devenus des stars sur Terre. On aime le film d’animation japonais 2D, la touche de science-fiction, et les couleurs pop et rétro.

 

VANESSA PARADIS & M – La Seine

 

Extrait du film « Un monstre à Paris », deux talents se rencontrent le temps d’un duo pour nous plonger dans l’univers des cabarets parisiens du début du XXe siècle. Ce sont les artistes Vanessa Paradis et M qui prêtent leurs voix lors de cette performance.

Le clip réalisé par Bibo Bergeron est sorti le 27 juin 2011. Il sera récompensé par la Victoire de la musique du meilleur vidéoclip de l’année 2012.

 

 

Arctic Monkeys, Do I Wanna Know ?

 

Do I Wanna Know ? est le deuxième single du groupe de rock indépendant Arctic Monkeys issu de leur cinquième album AM. L’album sorti en 2013, fut acclamé par la critique, en partie grâce à cette chanson.

Le clip a marqué les esprits : une ligne blanche de fréquence audio s’anime et devient petit à petit, voitures, femmes et bien d’autres choses. Une animation géniale, un univers psychédéliquee et étrange, le clip séduit de par son originalité et sa bonne réalisation. Il a d’ailleurs dépassé le cap du milliard de vues sur YouTube.

 

 

Sébastien Tellier – Look

 

Extrait de l’album « Sexuality » sorti en 2008 ; Look est un clip soigné et évocateur. Le titre a été produit par une moitié de Daft Punk, et se présente ici dans son plus simple appareil. Clavier, chant chuchoté et mouvements électroniques. Réalisé par Mrzyk & Moriceau, la danse sensuelle, érotique et artistique nous emmène avec elle sur ce clip d’animation en noir et blanc.

 

Roméo Elvis, Le Motel – Ma tête

 

Le rappeur Roméo Elvis, sort en 2017 un clip animé pour la chanson Ma tête. Esthétisme et profondeur, le fond blanc nous donne une impression de mur d’hôpital. Ainsi, il place Roméo Elvis comme un patient supportant de moins en moins ses acouphènes. Il finit par arracher sa propre oreille défaillante, rendu fou par la souffrance. Le tube de médicament est vide, la bouteille d’alcool cassée, et l’oreille siffle encore. Couleurs pastel, style crayonné, et animations psychédéliques : un mix gagnant pour un clip réussi et impactant.

 

DIONYSOS – Tais-toi mon cœur

 

Ce titre de 2007 est issu du concept-album « La mécanique du Coeur ». Il est accompagné d’un roman qui sera adapté sur grand écran quelques années plus tard. Celui-ci mélange poésie, romantisme et ambiance sombre et fantastique. Le groupe de Mathias Malzieu nous propose un tendre duo avec Olivia Ruiz pour illustrer tout ça. Un clip burtonien, animé en 3D, qui met en avant Jack et Miss Acacia, les héros de son livre. On y voit ainsi un clin d’œil vibrant aux Noces Funèbres. Le clip se projetait d’ailleurs comme étant un avant-goût d’une envie débordante de créer un film animé dans cet univers. Il s’agit en effet d’un pari réussi.

 

GOTYE – Don’t Worry, We’ll Be Watching You

 

On découvre Gotye en 2011 avec son titre Somebody That I Used To Know, acclamé par la critique et restant numéro un durant 8 semaines. Dans le même album, le titre Don’t Worry, We’ll Be Watching You est plus discret, mais tout aussi percutant. Ici, le côté “léger” est oublié. On plonge dans un clip sombre et vaporeux, bercé par une transe fanatique et collective. Symboles religieux, références au Klu Klux Klan, croyances divines obscures ou encore sacrifices. Bien que parfois effrayant, l’esthétisme général de ce clip en animation 2D est à couper le souffle.

 

RONE – BYE BYE MACADAM

 

Le producteur de musique électronique français nous propose un clip porté par un morceau à la mélodie lumineuse, entêtante et hypnotique. Au programme : beaucoup de noir et de traits de blancs pour amener du relief dans la danse effrénée de personnages mi-femmes/mi-animaux qui semble nous renvoyer aux origines de la Terre et de la création de l’Univers.

 

Georgio – La vue du sang

 

Georgio est un rappeur de la nouvelle scène française. La vue du sang, présent sur son deuxième album, dévoile un clip d’animation visuellement très riche dans un style de bande dessinée. Sur le thème de la guerre menée par un soldat de l’armée française, la dominante rouge, couleur du feu, consumant et détruisant tout ce qu’il rencontre est très bien pensée. Des inspirations certaines à Stanley Kubrick dans son film « Full Metal Jacket », lorsque les soldats avancent en contre-plongée d’un ciel noyé sous les flammes d’une ville en cendre. Un clip sombre, réaliste, qui sans tombé dans le trash, reste plus que parlant. Réalisé par Neil Ruffier-Meray et l’équipe du studio Monkey Eggs Animation (qu’il a co-fondé), le clip illustre parfaitement l’intensité des paroles de Georgio.

 

Mass Hystéria – L’Enfer des Dieux

 

Mass Hystéria est un groupe de métal français, qui nous propose avec L’enfer des Dieux, un clip sombre sur le thème du fanatisme intégriste et de ses dangers. Des sujets brûlants dont peu d’artistes osent s’emparer. Réalisé et animé par Nicolas Leroy et Manuel Garo en seulement 5 mois, l’animation dessin animé dans les tons noirs fait de ce titre un des plus accrocheurs de leur dernier album « Matière noire ».

 

Lorn – ANVIL

 

Lorn ne fait jamais les choses à moitié. Après Acid Rain et une réalisation innovante, découvrez ANVIL, et plongez dans un univers sombre et dystopique. Dans ce clip réalisé en animation 2D et 3D, tout en noir et blanc, la vie après la mort un est un flux de posts ininterrompu sur un réseau social « post-mortem ». Un mélange d’inspiration entre des bandes dessinées telles que Ghost in the Shell et Akira ou encore le travail de Peeters & Scuiten.

 

SIAMÉS – Mr FEAR


Le studio argentin Rudo réalise pour SIAMÉS de magnifiques clips d’animation. Après The Wolf, Mr Fear apparaît comme un clip rythmé, ultra-coloré et avec une mise en scène très graphique, confirmant l’influence très comic book de leur travail. Le clip nous transpose dans un autre univers, mélangeant cases et décors imbriqués, découpages d’individus isolés, pour finalement aboutir sur un décor rassemblant chaque étape. Un style décalé, et imaginaire, qui fonctionne toujours aussi bien.

  Voici The Wolf, qui fait ainsi partie des précédents clips animés en motion design de SIAMÉS.
  En espérant que cette récolte des meilleurs clips en motion design vous aura plu ! Comme vous avez pu le constater, il s’agit d’une transmission de message alternative, qui offre ainsi de nouvelles possibilités. L’animation est aujourd’hui utilisée par de nombreux domaines, qui profitent tous de son potentiel.

Un prix peut en cacher un autre